La direction spirituelle

La place de l’aumônerie au feu
dans le cadre de la progression spirituelle et personnelle de la Guide-Aînée.

.

.

Le Scoutisme est une méthode d’éducation chrétienne et civique des jeunes par le respect de la Loi Scoute, l’emploi du Système des Patrouilles, et la pratique du jeu et de la vie dans la nature. Cette méthode se considère, aux côtés de l’école, comme complémentaire de la famille, responsable de l’enfant au premier chef. Elle est cependant complète, en ce sens qu’elle veut éduquer l’homme entier, corps, esprit et âme et qu’elle attache une importance essentielle, non seulement à la formation personnelle, mais à la formation de l’homme social et du futur citoyen. Elle est enfin active, car elle incite le jeune à prendre en charge sa propre éducation dans un cadre approprié à ses besoins et à ses forces.
Le Scoutisme croit au destin personnel et surnaturel de chaque homme et à sa vocation communautaire. Il refuse en conséquence toute conception philosophique ou sociale qui sacrifie la personne à la société. D’inspiration chrétienne, il a été fortement marqué par les fondateurs français catholiques d’une spiritualité rayonnante qui apparaît dès le premier principe : « Le Scout est fier de sa Foi et lui soumet toute sa vie. »
(…)
Les principes et méthodes du Scoutisme tendent vers cinq buts, définis par les fondateurs : Santé, Caractère, Service, Habileté technique, Sens de Dieu. Si les quatre premiers visent à former un homme physiquement robuste, au caractère bien trempé, voué au service des autres et techniquement capable, le dernier, la recherche du Dieu vivant, est le but suprême de la formation scoute.

In : Bases fondamentales du scoutisme

Depuis les louvettes jusqu’aux GA, progression vers autonomie (but de l’éducation)
Mais besoin de autres : meute, patrouille, feu.
Part personnelle augmente
Vrai pour les techniques, vrai pour vie spirituelle.
Foi reçue des parents et éducateurs doit devenir libre réponse à l’appel de Dieu.
Passage de l’adolescence à vie adulte.
Age des abandons ou de l’envol spirituel.
Vérifier les connaissances (bases de la foi indispensables pour RELATION personnelle approfondie avec le Seigneur)
Mais pas seulement connaissance des trois piliers (credo, commandements, sacrements).
COMPRENDRE CE QUE DIEU OPERE EN NOUS.
= Premier but de la direction spirituelle
 
Ce topo portera sur:

1- qu’est ce que la direction spirituelle ?
2- nécessité de la direction spirituelle
3- comment choisir un directeur spirituel
4- qualités du dirigé

Quelques références faciles à trouver :

• L’accompagnement spirituel (Sœur Anne de Jésus) Petits Traités Spirituels – Pneumatèque
• Direction Spirituelle (Max Huot de Longchamp) Paroisse et Famille, Centre Saint Jean de la Croix
• « direction spirituelle » sur google
• Ste Thérèse d’Avila : Vie par elle-même (en particulier  ch. 13)
• St Jean de la Croix : Vive Flamme d’Amour (Livre III)
 

Laisser un commentaire