1 – qu’est ce que la direction spirituelle ?

1 – qu’est ce que la direction spirituelle ?

dirspi.jpg

un peu d’histoire :
s’appuie sur pédagogie divine ; Dieu se sert de médiations humaines (logique de l’Incarnation, des sacrements, de l’Eglise …)
en particulier Moïse, les prophètes, Jean-Baptiste
exemple du Christ avec les apôtres
Ex de saint  Paul : Jésus ne lui révèle pas lui-même ses desseins, mais l’envoie à Ananie pour apprendre ce qu’il doit faire.
Mais la DS s’institutionnalise surtout avec les Pères du désert (direction individuelle ou collective) :
cf apophtegmes (sentences des Pères du désert)
Se développe d’abord dans les monastères et ordres religieux
puis par les ordres mendiants se répand auprès du peuple
grand développement à partir du XVIème (école carmélitaine : Ste Thérèse d’Avila et St Jean de la Croix, jésuites, St François de Sales …)

vocabulaire :
« direction spirituelle », « direction de conscience », « père spirituel », « accompagnement spirituel », « conseiller spirituel »…
expressions interchangeables (cf Ste Thérèse d’Avila : directeur, père, parfois confesseur)
« accompagnateur »  trop vague. Idem pour « conseiller »
car déresponsabilise DS
« direction spirituelle » = expression consacrée par la tradition
diriger = orienter, mettre en mouvement, stimuler, canaliser
=> exercer une influence particulière pour permettre à l’âme de se mettre en mouvement vers Dieu
=/= se substituer ou infantiliser (// pour une mère qui porterait son enfant au lieu de lui apprendre à marcher)
St Jean de la Croix : « libérer l’âme » (très souvent)
Aucun DS ne doit être contre la liberté du dirigé
Si obéissance au DS parce que choix de lui obéir (nous en reparlerons)

Direction // éducation : tend à autonomie, liberté
Ne pas encourager la passivité du dirigé
C’est tjs à chacun de nous qu’il revient de prendre la responsabilité de nos actes.
(exception avec les scrupuleux : la méthode autoritaire est la seule efficace)

DS n’est pas un intermédiaire entre l’âme et Dieu (ne pas faire écran)
N’interfère pas ms authentifie relation
Rôle principal surtout d’observateur (regarder et contrôler)
Modèle St JB
Tourner regard du dirigé vers Jésus, mettre âme dans loi de Dieu et de l’Eglise
Direction se fait + par sollicitations que par commandements
Cf exemple de SFS :
« Celui qui, à vive force, ouvrirait la bouche à un ami, lui fourrerait la viande dans le gosier, et la lui ferait avaler, il ne lui donnerait pas un festin de courtoisie, mais le traiterait en bête, et comme un chapon qu’on veut engraisser. Cette espèce de bienfait veut être offert par semonces, remontrances et sollicitations, et non violemment et forcément exercé. C’est pourquoi il se fait par manière de désir, et non de vouloir absolu » TAD, VIII, 3,5
Maître-mot de SFS : « Tout par amour, rien par force »

Apprendre à écouter les inspirations divines
Et à y répondre
Suggérer la pratique des vertus, conforme à situation actuelle
« Donne la bonne page d’évangile au bon moment » (P. de LONGCHAMP)

3 buts :
1- éclairer l’esprit (/ choix d’un état de vie, décisions importantes, oraison, pénitences …)
2- soutenir la volonté
3- consoler dans les peines, rassurer dans les épreuves

rappeler tjs vocation à sainteté, appel à perfection.

Rapport DS –confession :
DS =/= confession (même si confession y aide)
Objet de confession : péché
Objet de DS : ORAISON, difficultés de vie spi, progrès, reculs, craintes, tentations, consolations/désolations, désirs, projets, résolutions…


 

Laisser un commentaire