L’existence de Dieu [9]

III/ Les voies d’accès à l’existence de Dieu :

 Certains scientistes ou rationnalistes nient que Dieu puisse exister (athéisme) ou que l’on puisse en dire quoi que ce soit (agnosticisme).


 Certains « croyants » estiment aussi que le discours sur Dieu ne peut être que révélé par grâce et n’a que faire de la raison, obscurcie par le péché originel (fidéisme).

 Avec son affirmation du fait que le péché originel a certes altéré, mais n’a pas aveuglé la raison humaine, la doctrine catholique rend possible une philosophie d’inspiration chrétienne, un discours « humain » (et non mythique) sur Dieu et donc un dialogue avec toute l’humanité. Cela correspond à l’injonction de St Paul: « Soyez toujours prêts à vous défendre contre quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous ! »

Cette affirmation rend possible le développement de preuves de l’existence de Dieu, sans pour autant en faire le fondement de la foi. Ces preuves partent :

 soit de l’ »idée » que l’on se fait de Dieu (évidence intuitive ou logique interne), illustré par saint Anselme de Cantorbéry.

  soit des créatures pour aboutir au Créateur (causalité). L’enseignement de l’Eglise catholique met particulièrement en valeur le second type de preuves, illustré par saint Thomas d’Aquin.

Laisser un commentaire