• Accueil
  • > L’existence de Dieu [17]

L’existence de Dieu [17]

C. De Dieu à Dieu

Argument ontologique
 L’argument ontologique a été développé par saint Anselme de Cantorbéry, dans son Proslogion écrit en 1078. Il peut être résumé ainsi :

• La perfection ne se conçoit que réelle et existante, sans quoi ce ne serait pas la perfection. Une perfection purement théorique n’en est pas une, puisqu’il lui manque l’existence.

• Ainsi, le Psaume a raison d’affirmer que quand l’incroyant dit : ‘ Il n’y a pas de Dieu « , il dit une chose insensée. Car:

• soit cet homme possède la véritable notion de l’être parfait qu’est Dieu – or cette notion suppose l’existence – et donc il ne peut dire qu’il n’y a pas de Dieu,

• soit il ne considère pas Dieu comme l’être parfait, et donc l’être dont il nie l’existence n’est pas le Dieu véritable.
On a objecté à saint Anselme de trop vite conclure de l’idée que l’on peut avoir d’une chose à son existence (non seulement théorique, mais réelle). Il a répondu que son argument ne vaut que pour l’être parfait dont l’existence est nécessaire.

Saint Thomas d’Aquin maintiendra qu’il passe indûment de l’ordre de la pensée à l’ordre de la réalité.
La force de l’argument de saint Anselme peut paraître plutôt relever de l’ordre intuitif-subjectif, dans une expérience que l’on fait de la nécessité de l’être de Dieu, que de l’ordre exclusivement rationnel.

Laisser un commentaire