Ne rien faire d’extraordinaire, tout faire extraordinairement bien

NE RIEN FAIRE D’EXTRAORDINAIRE TOUT FAIRE EXTRAORDINAIREMENT BIEN

.

colombe.bmp

.

Quand le Christ viendra nous juger, quel sera le critère du jugement ?


La parabole du jugement dernier répond : l’amour concret et personnel pour la personne humaine. L’amour chrétien est « l’impossible possibilité » de voir le Christ dans un homme sans tenir compte de son identité ou de sa qualité. C’est ce que Dieu dans Son plan mystérieux et éternel a décidé d’apporter dans ma vie… pas comme une occasion pour moi d’accomplir une « bonne action », mais comme le commencement d’une éternelle amitié avec Lui… L’amour est la merveilleuse découverte de ce qui chez l’autre vient de Dieu.

Tournons-nous vers la Vierge Marie. Elle a enseigné à Jésus commet prier, comment lire, comment tout faire. Elle nous enseigne aussi comment aimer et comment avoir le courage de partager, le partage étant le plus grand signe d’amour.
Nous ne pouvons partager que si nos vies sont pleines de l’amour de Dieu et de nos cœurs purs.

Ne cherchez pas des actes spectaculaires, ce qui importe c’est le don de vous-même, c’est le degré d’amour que vous mettez en chacun de vos gestes.

Ce qui plaît à Dieu, ce n’est pas l’importance ou le nombre de nos actions, mais l’intensité d’amour que vous mettez à les accomplir.

A la mort… nous ne serons pas jugés sur la somme de travail accomplis, mais sur le poids de l’amour que nous y aurons mis. Vous pouvez vous tuer à la tâche ; si elle n’est pas tissée d’amour, elle est inutile. Dieu n’a pas besoin de notre travail.

Soyez bienveillants dans vos actions. N’imaginez pas que vous êtes le seul à être capable de faire un travail efficace, un travail qui vaille la peine d’être montré. Cela vous rend dur dans votre jugement sur les autres qui n’auront pas les mêmes talents. Dieu ne vous redemandera pas ce qu’il a donné à l’autre, et non ce qu’il a donné à vous ; alors, pourquoi intervenir dans le plan de Dieu ? Faites de votre mieux et pensez que les autres font de leur mieux pour le dessein de Dieu. (…)

Ce dont nous avons besoin, c’est de continuer à aimer. Comment une lampe brûle-t-elle ? Par l’apport continuel de petites gouttes d’huile… Que sont ces gouttes d’huile dans notre lampe ? Elles sont les petites choses de la vie de tous les jours : la fidélité, la ponctualité, les petites paroles de bonté, simplement une pensée pour les autres, notre manière de faire silence, de regarder, de parler et d’agir. Voilà les véritables gouttes d’amour qui font brûler notre vie d’une aussi vive flamme.

Ne cherchez pas Jésus très loin… Il est en vous. Entretenez la lampe et vous Le verrez.
Et quand Il viendra, allez à sa rencontre avec les vierges sages, la lampe sera remplie d’huile.

Mère Teresa

Laisser un commentaire