Chartres 2009 [3]

2ème mystère joyeux : la Visitation.

Fruit du mystère : la charité envers le prochain.

Ecoutons St Luc, 1, 41-44 : «Or quand Elisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors Elisabeth fut remplie de l’Esprit-Saint, et s’écria d’une voix forte : «Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi? Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi.» L’esprit-Saint qui est l’Esprit d’Amour et qui sonde les cœurs, fait découvrir à Elisabeth que Marie est mère du Seigneur. Quelle joie pour ces deux mamans qui ont cru à la parole du Seigneur et qui ont accepté la vie!!! Regardons un peu ce que nous dit Benoît XVI dans son encyclique « Deus Caritas est » : Deus Caritas est: c’est-à-dire : Dieu est Amour: celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu et Dieu en lui.(1Jean 4,16). Et encore : «il n’y a pas de crainte dans l’amour, l’amour chasse la crainte.» (1Jn 4,18). Posons-nous la question de savoir qui est mon prochain ?
« Celui qui a besoin de moi et que je peux aider, celui-là est mon prochain » et « Jésus s’identifie à ceux qui sont dans le besoin »  « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits, qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » Mat, 25, 40. « L’amour de Dieu et l’amour du prochain se fondent l’un dans l’autre: dans le plus petit, nous rencontrons Jésus lui-même, et en Jésus nous rencontrons Dieu. » (Benoît XVI)
« Tu aimeras ton prochain comme toi-même »  est un commandement de Jésus, vers lequel toute une vie de foi doit tendre.
« Il consiste précisément dans le fait que j’aime aussi, en Dieu et avec Dieu, la personne que je n’apprécie pas. Cela ne peut se réaliser qu’à partir de la rencontre intime avec Dieu, une rencontre qui est devenue communion de volonté pour aller jusqu’à toucher le sentiment…Je vois avec les yeux du Christ et je peux donner à l’autre bien plus que les choses qui lui sont extérieurement nécessaires: je peux lui donner le regard d’amour dont il a besoin. »(Benoît XVI)
Demandons au Seigneur par la main de Marie, de nous donner l’Esprit-Saint qui nous aidera à nous convertir chaque jour un peu plus, pour devenir de véritables porteurs du Christ, donnés au prochain.

Laisser un commentaire