Chartres 2009 [4]

3ème mystère joyeux : la nativité de Notre Seigneur.

Fruit du mystère : le renoncement à soi-même et l’esprit de pauvreté.

St Luc 2,12 « Et voilà le signe qui vous est donné: vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire.» Voilà quelque chose d’inimaginable: le Sauveur des hommes, Dieu, se manifeste sous la forme d’un enfant et en premier lieu est adoré par les bergers !!!  « Je ne puis craindre un Dieu qui s’est fait pour moi si petit… Je L’aime car Il n’est pour moi qu’amour et miséricorde» dit Ste Thérèse de Lisieux.
Pauvreté spirituelle: «  Heureux les pauvres en esprit » Jésus demande aux siens le détachement intérieur à l’égard des biens temporels (qu’ils les possèdent ou en soient dépourvus), afin d’être capables de désirer et de recevoir les vraies richesses, que sont entre autres, la bonté et l’amour miséricordieux  de Jésus. «Aimez Dieu et vous vous détacherez de tout , détachez-vous de tout et vous aimerez Dieu » St Alphonse de Liguori. «Il faut, dit Ste Thérèse de Lisieux faire chanter tout son passé, même et surtout celui dont nous ne sommes pas fiers. Le Seigneur veut s’en servir pour nous révéler la profondeur de son Amour. »
A Sr Faustine « Ma fille quand tu t’approches de la Sainte Confession, de cette source de ma Miséricorde, le Sang et l’Eau qui sont sortis de mon Cœur se déversent sur ton âme et l’ennoblissent. Chaque fois que tu te confesses, plonge-toi toute entière, dans ma Miséricorde avec une grande confiance, pour que je puisse répandre en ton âme toutes les largesses de ma grâce…Ici la misère de l’âme rencontre le Dieu de Miséricorde… Les torrents de ma grâce inondent les âmes humbles.
St Curé d’Ars :« Il sort du cœur de Dieu une transpiration de tendresse et de miséricorde pour noyer les péchés du monde ». Padre Pio « La confession est le bain de l’âme ».
Demandons au Seigneur par la main de Marie, de nous aider à prier régulièrement pour faire la vérité en nous et ainsi nous approcher en toute confiance et amour des Sacrements de la Confession et de l’Eucharistie.

Laisser un commentaire