Les europa-scouts

L’association Europa-scouts.

bandeau2.jpg 

L’as sociation des Europa Scouts regroupe les louveteaux et louvettes , scouts et guides, routiers et guides aînées souhaitant vivre un scoutisme authentique, comme l’a défini il y a un siècle Baden Powell.

Le scoutisme proposé par les Europa Scouts est parfaitement adapté aux besoins de la jeunesse du XXIème siècle : formation du caractère, développement physique, habileté manuelle et sens du service.

Mais surtout, les Europa Scouts répondent au besoin de spiritualité de notre société. Ils reprennent donc à leur compte la formule du père Sevin « meilleur scout parce que catholique, meilleur catholique parce que scout ».

Ce catholicisme est l’élément central du scoutisme vécu par les Europa Scouts qui vise à faire découvrir la splendeur de la Création à travers les activités proposées aux garçons et aux filles. La vie dans la nature, la Loi scoute, la Promesse, le service concourent à faire découvrir les merveilles de la Chrétienté.

Pour répondre à ce besoin de sacré, les Europa Scouts ont fait le choix de vivre la liturgie selon sa forme extraordinaire, dans le cadre des motu proprio Ecclesia Dei et Summorum pontificum et dans une fidélité indéfectible au siège de Pierre.

Cette fidélité se manifeste dans le choix des couleurs de l’étendard des Europa Scouts : jaune et blanc ; comme les couleurs du Saint siège.

Les Europa Scouts éditent la revue Europa Scouts, réputée bien au delà de l’association, pour sa ligne éditoriale et sa qualité graphique.

Aujourd’hui les Europa Scouts ne cessent de se développer. L’appel du Saint Père à un retour au sens du sacré fait venir à eux de nombreux jeunes et de nombreux parents.

Site officiel: www.europa-scouts.fr

 

 

Historique du mouvement.

   presevin.gif

  Au sortir de la guerre, l’idée d’un scoutisme rassemblant les anciens belligérants fait son chemin. En 1953, Frédéric Von Perko lance en Autriche une association qu’il baptise Europa Scouts.

En France, c’est une dizaine d’année plus tard, en 1962, que l’association des scouts Bleimor avec à sa tête Pierre Géraud, dit Géraud-Keraod, adhère aux Europa Scouts de Vienne. L’année suivante la Fédération du Scoutisme européen est créée. Lors du dépôt des statuts à la préfecture, le nom des Europa Scouts est joint à celui des Scouts d’Europe.

Pendant les remises en cause du scoutisme pendant les années 1960 et 1970, l’association maintient le cap d’un scoutisme fidèle à la méthode de BP et du Père Sevin. En particulier la mixité n’est pas mise en place en son sein. Elle refuse également l’éclatement de la branche éclaireurs comme l’ont fait les Scouts de France avec la réforme pionniers rangers.

Pendant 25 ans l’appellation Europa Scouts va s’effacer derrière celle de Scouts d’Europe jusqu’en 1987 ou une nouvelle association est créée portant le nom Europa Scouts. Pierre Geraud est le président de la nouvelle association.

A Pierre Géraud, succèdent comme présidents Robert Brochet, Jean-Michel Lerouge puis Georges Verny.

Depuis la fin des années 1990, les Europa Scouts ont fait le choix de la liturgie selon ce que le Motu Proprio Summorum Pontificum appelle « la forme extraordinaire du rite romain ». De nombreux groupes les ont rejoints, d’autres se sont créés.

Depuis 2002 les Europa Scouts sont affiliés aux Eclaireurs Neutres de France, où se manifestent les convergences pédagogiques sur la méthode scoute et l’expression des particularités de chaque association.

Chaque année depuis 2005, les branches aînées convergent vers le sanctuaire de Notre-Dame de Cléry pour le pèlerinage de Toussaint.

En 2007, les Europa Scouts ont pris une part active à l’organisation des festivités du centenaire du scoutisme : d’une part dans les diocèses autour d’évêques ayant eu à cœur de célébrer dignement cet événement dans un esprit scout fraternel ; d’autre part lors d’un grand rassemblement des scouts et des guides pendant l’été en Bretagne sur la commune de Plouay (56), le rassemblement SEMPER PARATI.

 

 

 Le drapeau.

romeetendard.jpg

L’arrière plan de l’insigne a une triple signification. Les deux couleurs jaune et blanc sont celles du Vatican. Placées en fond de notre emblème, elles signifient notre attachement au successeur de Saint Pierre, le pape, Chef de l’Eglise et Vicaire du Christ. C’est sur ce socle que nous construisons notre idéal de scoutisme et de vie chrétienne.
La disposition des deux couleurs, jaune et blanc, reprend celle de l’étendard des Scouts de France , lors de leur création. A la différence du nôtre, les couleurs étaient le vert et le blanc. Cet étendard est toujours aujourd’hui celui des Scouts Unitaires de France
Dernier symbole, dans le scoutisme, le jaune est la couleur des louveteaux et des louvettes.

La croix est la croix pattée, qui ressemble à la chevalerie. Tu noteras ses huits pointes aigües.
Ces pointes sont le symbole des huit Béatitudes du Sermon sur la Montagne, qui constituent un merveilleux résumé de l’idéal évangélique.
La croix est rouge.
C’est dans le scoutisme, la couleur de la branche aînée, routiers et guides aînées, dont la devise est « Servir ».
Dans l’insigne, la croix, instrument de rédemption, et le rouge, couleur du sang, sont unis pour signifier qu’il n’y a pas de vrai service sans don de soi et sans esprit de sacrifice.

« La fleur de lys est l’insigne de l’éclaireur ; c’est ce qui désigne le nord sur les boussoles ou sur les cartes, c’est l’insigne des éclaireurs dans l’armée britannique parce qu’ils montrent le chemin. De même, un éclaireur de paix montre la voie en faisant son devoir et en aidant autrui. » Qu’y a-t-il à rajouter à cette expression de Lord Robert Baden Powell dans Eclaireurs?
Il te rappelle lui même exactement à quoi t’engage le port de la fleur de lys sur ta poitrine après ta promesse.
Dernier symbole de ta fleur de lys : le vert est couleur des guides et des éclaireurs. Ainsi chaque étape du scoutisme est maintenant présent dans ton insigne, sur l’étendard, sur l’écusson de poitrine comme sur l’insigne de béret.

 

 


 

Les commentaires sont fermés.